Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 avril 2010 3 14 /04 /avril /2010 22:41

 

Domaine La Péquélette, AOC principale Côtes-du-Rhône Vinsobres.

 

Domaine de la pequelette AOC Vinsobres
Domaine en polyculture de 8 ha en biodynamie, La Péquélette est la propriété de Cédric Guillaume-Corbin. « Paysan vigneron », comme il se désigne très bien, cet ancien coopérateur de la cave de Vinsobres travaille en bio depuis très longtemps. Il décide en 2005 de se mettre à son compte, pour enfin profiter de son travail qualitatif à la vigne, qui jusqu’alors passait inaperçu dans les mélanges des immenses cuves de la coopérative : « Je me sentais privé du résultat de mon travail ».

VRAI homme de la terre, grand gaillard toujours en train de rire, il est en recherche constante de biodiversité sur sa propriété : plantation de haies, production d’olives et de truffes elles aussi certifiées Demeter (Guillaume-Corbin peut donc vous procurer huile d’olive et truffes noires biodynamiques !). « Le domaine est un organisme vivant », observe-t-il. Naguère, « sur dix chênes, il y en avait que deux ou trois qui donnaient. Et ceux-là, il y avait beaucoup de plus vie autour, des bestioles, des vers, des fourmis qu grattent le sol… C’est en voyant ça que je suis venu à la biodynamie. » Il taille ses vignes en gobelet, à la recherche de feuillages denses, pour protéger ses raisins du soleil cuisant de la vallée du Rhône, et créer des mouvements de vents bénéfiques à un bon équilibre maturité/acidité. De plus, l’alternance entre chaleur et fraîcheur favorise la formation des arômes.
Le bonhomme est aussi un joueur passionné de rugby, ce qui n’a rien à voir, mais explique les étiquettes du vin d’entrée de gamme que voici.
Les vins du domaine de la Péquelette

Domaine La Péquélette, Côtes du Rhône cuvée « Carton rouge » 2008

 

Assemblage de 90 % grenache et de 10 % syrah, pour des rendements de 30 hl/ha (à 3 300 pieds par hectare). Environ 4 mg de soufre par litre, répartis entre 2 mg avant fermentation malolactique, et 2 mg à la mise en bouteille.
Un vin puissant et chaleureux, au joli fruit et à la jolie finale, mais un peu strict. Le 2007 est plus ouvert, plus complexe, plus frais, très joli.

Vinsobres, cuvée « Émile » 2007

 

L’AOC Vinsobres se caractérise par le vent frais qui descend des vallées des pré-Alpes chaque matin. « Du coup, commente Guillaume-Corbin, je vendange dix jours plus tard ceux qui sont installés 3 ou 4 km plus bas. »
Vin intense, profond, au fruit net et pur, très frais en bouche. Joli vin, très équilibré.

Vinsobres, cuvée « Émile » 2006

 

Une production exigeante, à 20 hl/ha (pour 4 000 pieds par hectare) ! Grenache à 75 %, le reste en syrah, mourvèdre et carignan.
Nez intense, profond, assez élégant. En bouche, c’est complexe et capiteux, quoique un brin sévère et alcooleux. À servir sur un sanglier rôti…

Vinsobres, cuvée « Émile » 2005
Fin, élégant, soyeux… à boire aujourd’hui.  Superbe vin, le plus abouti du domaine.

Partager cet article

Repost 0
Published by Alexandre Rougé - dans Vinisud
commenter cet article

commentaires

Cours oenologie Paris 06/05/2015 00:37

Très bel exemple à suivre. Il faut des fois oser quand on veut atteindre ses objectifs.

vin degustation 06/05/2015 10:16



En effet. Merci.



nadege 30/08/2012 17:44

Des degustations de vins sont organisees a Londres par l'institut francais: http://www.bealondoner.com/fr/agenda-londres

françois 30/08/2012 22:11



C'est noté. Je préviens mes quelques amis Londonien (Lio si tu me lis...)



Présentation

  • : Le blog de dégustation de Vin
  • Le blog de dégustation de Vin
  • : Ce blog est, sans prétention aucune, un carnet de dégustation de vin de deux amateurs, Alexandre Rougé et François Secondat. Bordeaux, Bourgogne, et vins du Rhône..., toutes nos régions viticoles sont explorées.
  • Contact

Recherche